Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 18:56

Désormais retrouvez cet article

sur mon blog personnel

http://ericleguay.over-blog.fr/

Bonne lecture

merci de votre fidélité

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 11:35

Non, rassurez-vous, je ne suis pas tombé dans le syndrome « gourou du net » en participant pour Télérama à un débat contradictoire intitulé  :

INTERNET : ILLUSION D’EGALITE

OU OUTIL POUR LA DEMOCRATISATION DU SAVOIR ?


Pour ce débat mon contradicteur fut le sociologue Philippe Breton. Un résumé de ce débat sera prochainement publié.

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 01:02

Désormais retrouvez cet article

sur mon blog personnel

http://ericleguay.over-blog.fr/

Bonne lecture

merci de votre fidélité

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 10:27

Cette année, la soutenance de la promo 2006 coïnciderait avec l’arrivée du beaujolais nouveau. Notre propre cru promettait-il d’être plus digeste que ce breuvage aromatisé à la banane et aux framboises ?


Les étudiants ont donc retrouvé le chemin de l’Espace Web du Futuroscope, comme chaque année mis à notre disposition par le Conseil général de la Vienne. Les soutenances sont aussi l’occasion pour la nouvelle promotion 2007 d’assister au passage de leurs camarades de la promotion précédente pour lesquels cette épreuve un peu protocolaire marque la fin de la formation et l’entrée dans la vie active.


En bout de course, certains n’étaient pas prêts, préférant passer en seconde session tandis que d’autres pensaient abandonner.


Le déroulement d’une soutenance est simple, dans une organisation impeccable. Le jury consacre une heure par étudiant. La présentation du mémoire prend 20 minutes, puis viennent les questions avant la présentation du chef d’œuvre en un quart d’heure ; une discussion clôt le tout.

Le jury se retire pour délibérer puis revient annoncer le résultat devant les étudiants réunis. L’énoncé de la mention est toujours l’occasion d’applaudissements nourris, réchauffant ainsi le cœur des étudiants.


Nous avons eu la chance et l’extrême honneur d’accueillir cette année comme président du jury Gérard Pangon. Ma première rencontre avec Gérard date de l’époque d’index+ dont je fus un « pilier » comme Gérard aime à le rappeler. Gérard Pangon, docteur en chimie, fut enseignant avant de devenir critique de cinéma à Télérama. Il y fut rédacteur en chef en charge des services télé et radio et créateur du département multimédia. C’est en tant qu’auteur du cd-rom Festival de Cannes, 50 ans de cinéma que j’ai apprécié de travailler à ses cotés.


Passée la vague du support numérique, il fut fondateur de telerama.fr et directeur des éditions électroniques et de la documentation. Désormais il est producteur-animateur sur Radio Classique.


L’ambiance des soutenances est toujours très studieuse et concentrée. Le jury, attentif, a lu l’ensemble des mémoires et se veut particulièrement rigoureux sur la forme du document. Aucune erreur de typographie, d’orthographe ou de grammaire n’est tolérée et un soin tout particulier est porté à la bibliographie garant du sérieux intellectuel de l’étudiant.

Le sujet du mémoire est de répondre à une problématique lié à l’usage du web dans un domaine d’activité. Il n’y a donc aucun sujet tabou et cette année prouve encore que le spectre est particulièrement vaste.

Notons en premier lieu le remarquable travail de Wilfried Humez-Jansen sur le deuil :

Vivre son deuil sur le Web, une alternative à la famille et à la communauté ? La passion de Wilfried tourne autour des feuilletons télévisés disparus, je vous laisse découvrir son chef d’oeuvre

http://www.cryptoseries.fr/

Nous sommes tous impatient d’y découvrir La petite maison dans la prairie.

 

Autre sujet de mémoire particulièrement intéressant, celui de Thibault Solano autour de la série « LOST » qu’il imagine comme le premier pas vers les cyber-feuilletons, ainsi que son chef d’œuvre sur le même thème.

www.lostsaison3.fr

 

Citons également Antoine Vanderlick et son formidable travail autour de l’interprétation biologique de référencement de sites Web.

Enfin, pour clore en beauté cette série de soutenance, il est temps de féliciter

Caroline Chalier, notre « major » de promotion pour son travail sur Les archives du Web comme nouvelles sources pour les chercheurs,  ainsi que pour son année d'études exemplaire.

Repost 0
Published by Eric LEGUAY - dans Soutenance
commenter cet article
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 18:17

Ce week-end, se déroulaient, au Palais des Congrès du Futuroscope de Poitiers, les 16e Rencontres Jeunes Sciences & Citoyens.


Ces rencontres organisées par le CNRS permettent à 500 jeunes Européens, de 18 à 25 ans, étudiants ou engagés dans la vie active, et une centaine de chercheurs de toutes disciplines de se réunir autour de dix thèmes touchant aux grands problèmes de notre temps.

 

- Les nouvelles épidémies : la peste au 21e siècle ?
Peut-on penser sans le langage ?
- Risques énergétiques, survie de l'humanité ?
Coup de chaleur sur la planète bleue : Comment gérer l'évolution de la biodiversité ?
- Validation et dérive de l'affirmation scientifique
- Comment vivre la transition démographique ?
- L'évolution biologique aujourd'hui
Réalité virtuelle ou virtualité réelle ?
- Les prochains défis de la physique
Temps et durée : vitesse et lenteur 

 

J’ai plus spécialement suivi deux ateliers : celui sur la « Réalité virtuelle » et l’atelier sur la validation et la dérive de l'affirmation scientifique. Cet atelier m’a permis d’écouter Jean-Michel Besnier avec qui j’ai le grand honneur de collaborer, dans son Master II « Conseil éditorial » de Paris Sorbonne IV.

 

Ces rencontres informelles facilitent le dialogue et le partage entre le monde scientifique, les étudiants et les jeunes chercheurs. Encore faut-il bien choisir sa catégorie !

 

Le grand hall du Palais des congrès est une formidable ruche d’échange et de questionnement. Les scientifiques se prêtent très facilement aux interrogations des plus jeunes.

 

Cependant, la présence d’éditeurs est réduite à la plus simple expression, ce qui est fort dommage car tout ne se trouve pas sur le Net.

 

Justement, les quelques postes mis à la disposition des congressistes sont pris d’assaut par les étudiants rapidement désoeuvrés si une connexion haut débit ne se trouve pas à moins de 5 mètres.

 

Cette année, le grand vaisseau du Palais des congrès proposait un parcours audacieux autour des femmes, des arts et des sciences.


Qui dit grand paquebot du savoir, dit « sundeck », lieu de convivialité et de repos mérité.


Puis, du grand escalier, cette foule compacte est décidée à grimper vers… la salle à manger.

 

Cette ambiance studieuse facilitant le bouillonnement intellectuel, je me pris au jeu et décidais rapidement de faire ma propre expérience.


Souhaitant mettre en pratique les enseignements glanés dans les ateliers, j’énonçais rapidement mon postulat. La chaussure est l’élément déterminant et discriminant entre le jeune et le scientifique.

 

Fort de mes convictions, je me mis à scruter les godillots des participants avant de réaliser ma propre classification et, peut être plus tard, établir ma loi régissant ce phénomène. J’étais tout à fait prêt à répondre à la théorie de Popper et, sans budget ni publication, j’entrepris ce travail déroutant.

 

J’avais la preuve irréfutable et infalsifiable qu’il y a bien un déterminisme dans le choix de se chausser entre les scientifiques et les jeunes :

Aux scientifiques : la "godasse" de baroudeur, confortable et increvable.

Aux jeunes : la « sneaker » fougueuse, outrageuse et décomplexée.

Alors que ma démonstration s’achevait dans l’apothéose, je m’aperçus que je n’avais pas scruté le moindre escarpin féminin dans cette noble assemblée. Il me fallait tout recommencer.

 

Les ateliers ne sont pas seulement des lieux de discussion. Ils sont aussi l’occasion d’une mise en pratique de théories.


Rapidement, sous la direction d’un professeur de mathématiques, de jeunes « épigones » participent à l’assemblage et à la construction de pentagones.


L'occasion de finir cet article par une photo qui illustre le mieux l'entraide et l'échange entre le monde scientifique et la jeunesse.


Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 14:59

Bigarrée, animée, multigénérationelle, joyeuse, motivée et pleine d’entrain, la promotion 2006-2007 du Master Web édito mérite bien des qualificatifs.


Entre les aînés qui nous font profiter de leurs diverses expériences, tout en évitant (pour le moment) de tomber dans le paternalisme ; et les « djeunz » qui forcent d’honnêtes personnes à tomber dans les méandres de la subculture web (MSN, Wiki…), on peut effectivement dire que le groupe est hétérogène !


Après un démarrage en beauté sous la forme d’une rencontre avec le serveur du Chinois du coin, nous avons été pris en main par Bruno Tournet (la transition entre les deux est logique : ils sont voisins). Dès le départ, le ton fut donné : Bruno compte bien nous torturer durant toute l’année (notamment à propos de l’alliance frames-flash) et c’est tant mieux !


Car face à l’adversité, tout semble se présenter sous les meilleurs hospices pour notre promo. La cohésion est déjà importante, malgré les personnalités très différentes qui composent le groupe. Gageons que l’entraide, la bonne ambiance et l’émulation seront les maître-mots de cette année s’annonçant comme courte mais intense.

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 22:41

Sur la planète numérique vient d’atterrir un nouvel espace de découverte et d’apprentissage.


L’Espace Mendès France à Poitiers inaugurait sa Cyber-Base.

 

Il y a-t il encore en 2006 un besoin d’espace public numérique alors que les Cybercafés ferment ?

C’est le pari de la ville et des financiers. En fait ce n’est pas l’accès au matériel qui est ici original, c’est surtout l’accompagnement des utilisateurs, leur initiation et leur formation qui garantira le succès du lieu.

Vous reconnaîtrez parmi les animateurs, Bruno Tournet, qui intervient également au master web-éditeur sur les modules de développement. Avec ce soutien, l’enjeu est la réduction des inégalités aux usages numériques. Il s’agit donc de proposer très concrètement au grand public une initiation et de la formation aux usages quotidiens.

Alors de quoi se compose une Cyber-base ?

D’un espace métiers, déjà présent mais complété et mis à niveau en termes de ressources numériques. Il s’agit d’aider les personnes à la recherche d’un emploi ou d’une formation, de favoriser les services en ligne afin de faciliter leur information et d’optimiser leur recherche.

D’un théâtre de la science, avec un équipement audiovisuel innovant mettant en scène la science avec une approche ludique qui séduira les plus réfractaires. Lové dans un décor Seventies, il est la concrétisation des rêves de gosses que nous avions de découvrir le monde en lisant des livres de science fiction.

Une salle d'accueil d'expositions. C’est une vraie trouvaille que ce lieu d’exposition pour enfin réconcilier art, sciences et numérique. Il y a un vrai mouvement de création numérique très peu connu qui est pourtant particulièrement accessible pour le grand public. L’initiative est heureuse, souhaitons qu'elle donne l’envie de créer.

Un atelier nomade numérique. Voici nos futurs étudiants de master déjà familiarisés avec les techniques de création graphique et l’usage du portable.

Loin du "plan informatique pour tous" des années 80, l’ordinateur n’est plus sacralisé, il n’est plus qu’un outil créatif familier. L'atelier nomade est le coeur de l'action régionale.

Un libre service informatique avec des postes en ligne. Accéder à un ordinateur est devenu un acte banal pour le plus grand nombre mais pas encore assez. Souvent par manque de moyen mais surtout par manque de formation, le public est encore hésitant, et les parents craintifs souvent dépassés par leurs enfants.

Une salle de cours avec son tableau magique, (j’en veux un). C’est le clou de la Cyber-base qui permettra une pédagogie orientée élève, sans la poussière de craie et l’odeur du Veleda.

Place au stylet et au tableau sensible qui obéit au doigt, qui reconnaît l’écriture de l’enseignant, qui réalise des cercles parfaits, s’efface d’un clic et envoi son contenu par courriel aux élèves.

En inaugurant, en présence de Monsieur Jacques Santrot Maire de Poitiers, sa cyber-base, L’Espace Mendès France rejoint le réseau national des Cyber-base grâce à une collaboration et un financement entre la Caisse des dépôts et la ville.

Avec un tel outil à sa disposition, l'Espace Mendès France, est la tête d'un réseau et un centre de ressources rayonnant sur la CAP et la région. Les étudiants du Master seront cordialement invités à s’inscrire cette année à la cyber-base. Les modalités sont à préciser avec Bruno Tournet.

Vous n’avez pas rêvé, vous n’êtes pas dans les décors imaginés par Pascal Mourgue et Pierre Paulin pour 2001 l’Odyssée de l’espace mais bien dans la Cyber-base. L’esprit « seventies » est présent avec chaleur et clin d’œil. Je me suis senti rajeunir dans cette ambiance orange, il ne manquait plus que les pattes « d’eph ».


Pour en savoir plus:

http://www.cyber-base.org

http://www.maison-des-sciences.org

http://www.mairie-poitiers.fr

http://www.caissedesdepots.fr

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 22:26
Le 14 Septembre prochain, l'Espace Mendès France de Poitiers inaugure sa Cyberbase
Une salle entièrement dédiée à l'initiation, la formation et la découverte du Net.
Très prochainement un reportage vous fera découvrir son équipement et les thèmes abordés.
Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 09:19
Par Bruno Cormier, rédaction de PC INpact

Et si la véritable innovation de cette année était le PC à 100 dollars ? Parmi toutes les autres trouvailles « lucratives » du milieu : UMPC, communicateur « mylo » de Sony, consoles et autres lecteurs portables, la réelle avancée serait-elle finalement ce petit PC à moins de 100 dollars ?


Outre le fait qu'il n'est pas cher, on parle d'ailleurs plutôt de 140 dollars en terme de coût de fabrication, ce PC est aussi impressionnant en termes de fonctionnalités, et surtout d'intégration. La version finale en production chez Quanta est désormais baptisée : 2B1 The Children's Machine. Le comble est qu'à ce prix, un tel engin aurait très bien pu être une véritable réussite commerciale, si tel eut été son but. Mais l'objectif original est d'équiper les jeunes populations les plus défavorisées du globe. On parle actuellement de 4 millions d'intentions de commandes, pour un PC qui surprend.

C'est un engin d'une conception largement rafraîchie que nous décrit Quanta. Tout d'abord, le PC n'est pas seulement un client sans fil, chaque exemplaire est un relais-routeur WiFi complet, permettant alors de tisser une Toile de connexion entre les ordinateurs. L'écran est d'une définition surprenante, plus fine que 95 % des portables actuels du marché, explique Quanta, et pour cause : on aura droit à une résolution de 1200 x 900, sur une diagonale de 7,5 pouces seulement, soit du 200 dpi.

Du côté de la consommation, cet OLPC est tout aussi bluffant. L'écran consommera de 0,2 à 1 W en fonction du mode d'affichage, soit un septième de celui d'un portable classique. Ce PC consomme en tout 2 W en moyenne, soit un dixième de la consommation moyenne des portables du marché actuel. Son processeur est un Geode d'AMD à 400 MHz, accompagné de 128 Mo de RAM, et de 512 Mo de mémoire flash.

Tout sera piloté par un système d'exploitation tout spécialement concocté à partir d'une distribution Fedora de Linux. Toute l'interface y est organisée pour faciliter l'apprentissage collaboratif, entre élèves et professeurs. Le PC peut se convertir d'un portable classique à un Tablet PC, un exemple de design.

Pour le reste, on aura droit à un circuit audio, trois ports USB 2.0, un lecteur de cartes mémoire Secure Digital. La batterie est une NiMH (moins sujette aux embrasements que les batteries Li-Ion), rechargeable à la main, et tout est construit en respectant les normes RoHS. Le boîtier en plastique fait 2 mm d'épaisseur au lieu de 1,3 mm standard, afin de donner un peu plus de robustesse à l'engin.

Un engin qui fait penser à un jouet à offrir à Noël, mais « c'est un vrai ordinateur », affirme Quanta. 

Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 14:16
PARIS (AFP) - Le gouvernement a annoncé mardi la mise en place, à compter du premier trimestre 2007, d'une formule commerciale "ordinateur/connexion internet haut débit/formation à domicile", d'un coût d'un euro par jour sur trois ans, réservée aux familles à revenus modestes. Cette formule "tout compris" a été décidée lors d'un Comité interministériel pour la société de l'information (Cisi) présidé à Matignon par le Premier ministre Dominique de Villepin. Elle s'inscrit dans la volonté du gouvernement de généraliser l'usage d'internet en France (plus d'un foyer sur deux équipé actuellement), les seniors et les familles aux revenus les plus modestes étant nettement en retrait par rapport au reste de la population. Concrètement, cette formule comprendra une offre d'ordinateurs "de qualité et bon marché" avec logiciels (bureautique, communication, navigation, sécurisation), une connexion internet à haut débit à prix réduit (15 euros par mois maximum) ainsi qu'un dispositif de formation-accompagnement à domicile. Cette formule s'apparente au dispositif "micro-portable étudiant" à un euro par jour, lancé par le gouvernement Raffarin. Les prêts à un euro par jour pendant trois ans pour cette acquisition seront facilités par la mise en place d'une garantie de l'Etat. Le plafond de ressources des familles éligibles sera arrêté "à la rentrée" 2006, a-t-on indiqué à Matignon. Les critères pourraient correspondre à ceux du tarif social d'électricité, a-t-on ajouté. Entre 1 et 1,5 million de foyers seraient potentiellement concernés. L'offre sera disponible dans la grande distribution, dans le cadre d'un partenariat public-privé. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de l'opération "InternetInternet accompagné" entend faire passer, en trois ans, de 50% à 68% les foyers français équipés d'un ordinateur. L'opération devrait permettre, selon Matignon, la création de "2.000 emplois" d'ici un an et "plus de 30.000" d'ici cinq ans dans le secteur des services à la personne (assistance informatique, internet à domicile). Lors du Cisi, M. de Villepin a également réaffirmé l'objectif du gouvernement de faire accéder, en 2007, toutes les communes à la téléphonie mobile, à l'internet haut débit et à la télévision numérique. Avec 10 millions d'abonnés à internet haut débit (+44% en deux ans), la France se classe parmi les premiers pays au monde dans ce domaine. Pour résorber la fracture numérique, le gouvernement souhaite parvenir, au niveau national, à 98% de la population couverte en haut débit fin 2006 (avec un minimum de 85% par département) et 99% fin 2007 (90% par département). L'Etat aidera au raccordement des communes des zones les moins accessibles à hauteur de 50%, voire 80% pour les micro-communes financièrement défavorisées ou les DOM-TOM.
Repost 0
Published by LEGUAY - dans Actualité
commenter cet article

Articles Récents

Catégories